Sur les pas de Maurice Carême

Home / Sur les pas de Maurice Carême

Sur les pas de Maurice Carême

Du 26 octobre au 19 novembre

Vernissage le 26 octobre, à l’occasion de notre apéro du vendredi

Ouvert les mercredis après-midi de 12h à 17h, ou sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 17h

Maurice Carême est né le 12 mai 1899 à Wavre, d’un père peintre en bâtiment et d’une mère épicière, il a deux sœurs et deux frères. Il passe son enfance à Wavre. À 19 ans, il écrit ses premiers vers de lois inspirés par une amie d’enfance. Il devient instituteur de métier en 1918, tout en continuant à écrire comptines et poésies. Après une période de futurisme (1928-1932), il revient à une poésie simple à destination de la jeunesse. En 1937, le poète s’installe à Anderlecht (Belgique) où il passera le reste de sa vie. À partir de 1943, il se consacre pleinement à la littérature. Il habitera surtout, avenue Nelly Melba, une maison dite « La Maison blanche » à Anderlecht, aujourd’hui Musée Maurice Carême. Il meurt le 13 janvier 1978 à 78 ans.

CARÊME MARTINCOURT PHOTO BURNY

© Jeannine Burny

Il a fait, en 1930, une découverte qui va s’avérer essentielle pour laissant onze œuvres inédites parmi les plus graves qu’il ait écrites.toute sa démarche poétique voire romanesque ) celle de la poésie écrite par les enfants. C’est, pour Maurice Carême, une remise en question fondamentale au cours de laquelle il revient à une grande simplicité de ton.

Plus de deux mille huit cents poèmes de Maurice Carême ont été mis en musique par Darius Milhaud, Francis Poulenc, Henri Sauguet, Jacques Chailley (1910-1999), Florent Schmitt, Carl Orff, etc…

L’exposition présente le poète en  12 panneaux, à travers différentes thématiques :

1. Wavre, la ville natale
2. Le père et la mère
3. L’enfance émerveillée
4. L’homme
5. Les muses
6. La maison blanche (Musée Maurice Carême)
7. L’art d’écrire
8. Maurice Carême et les enfants
9. Le rayonnement dans le monde
10. Orval et le sens du divin
11. Les musiciens
12. Les peintres